L’ORDRE DU MANITOBA ACCUEILLE ONZE NOUVEAUX MEMBRES

May 12, 2016

Onze personnes recevront l’Ordre du Manitoba, la plus haute distinction de la province.

L’annonce faite aujourd’hui par Mme Janice Filmon, lieutenante-gouverneure et chancelière de l’Ordre, reconnaît des personnes qui ont fait preuve d’excellence et qui se sont distinguées par leurs réalisations dans différents domaines d’activité profitant au bien-être social, culturel et économique du Manitoba et de ses résidents.

« Les accomplissements individuels des récipiendaires de cette année sont fort diversifiés, mais ces personnes ont en commun l’esprit de générosité et l’engagement à l’égard de la communauté pour lesquels les Manitobains et les Manitobaines sont reconnus, a indiqué la lieutenante-gouverneure. Que la portée de leurs réalisations soit ressentie à l’échelle locale, nationale ou internationale, ces personnes sont tout à l’honneur de notre province et de notre pays. »

Les personnes décorées de l’Ordre du Manitoba en 2016 sont :

  • M. Paul Albrechtsen, magnat du camionnage, chef de file dans le monde des affaires et philanthrope, qui est le fondateur de l’un des principaux services de transport de marchandises en vrac dans l’Ouest canadien. La Paul Albrechtsen Foundation a profité à bon nombre d’organismes, notamment le centre de recherches de l’Hôpital Saint-Boniface, qui porte maintenant le nom de famille de ce récipiendaire.
  • Mme Marileen Bartlett, Métisse, dirigeante communautaire et entrepreneuse, qui a dédié plus de 30 ans au leadership dans le domaine de la formation et de l’emploi des Autochtones. Elle croit fermement que l’accès équitable à l’éducation et à la formation est essentiel en vue de garantir la participation égale des Autochtones à l’économie.
  • Mme Maria De Nardi, fille d’immigrants italiens, qui a contribué à l’enrichissement de la culture italienne au Manitoba et qui est l’une des fondatrices de l’organisme Lupa di Roma, de l’ordre Sons of Italy. Elle a joué un rôle clé dans la création de la section manitobaine de la Chambre de commerce italienne au Canada et a cofondé une entreprise de distribution d’aliments en gros qui dessert l’ouest du Canada.
  • Le Dr Dhali Dhaliwal, l’ancien président et directeur général d’Action cancer Manitoba (2003 à 2013), qui a apporté plusieurs améliorations d’avant-garde pour la prévention, le diagnostic rapide et le traitement du cancer. Il a aussi amélioré l’accès des patients ruraux aux soins et aux traitements anticancéreux grâce à la mise au point de centres régionaux de lutte contre le cancer.
  • La chef Betsy Kennedy, qui est devenue la chef de la Première Nation de War Lake en 2006. Il s’agit de la femme ayant occupé le rôle de chef le plus longtemps au Manitoba. Elle a supervisé la mise en œuvre de nombreuses initiatives visant la santé, l’économie et l’environnement dans sa collectivité.
  • Le Dr Gary Kobinger, chercheur de premier plan à l’échelle internationale dans la lutte mondiale contre le virus Ebola. Chef du programme des pathogènes spéciaux du Laboratoire national de microbiologie, à Winnipeg, il s’est rendu en Afrique plusieurs fois en tant que membre d’une équipe de laboratoire mobile afin de lutter contre le virus Ebola à sa source et de contribuer à la réduction du risque de propagation au Canada.
  • Mme Wanda Koop, artiste contemporaine et activiste communautaire prééminente du Canada, qui a contribué de manière importante à l’art canadien pendant plus de 40 ans. Ayant présenté plus de 50 expositions personnelles dans le monde entier, elle a aussi fondé Art City, un organisme qui offre des programmes artistiques gratuits pour les jeunes du centre-ville.
  • M. Reggie Leach, qui, malgré le racisme et la pauvreté qu’il a endurés pendant son enfance, est devenu l’un des joueurs de hockey les plus talentueux de sa génération, surnommé le « Riverton Rifle ». Il a fait partie de la Ligue nationale de hockey pendant 13 saisons, a été l’un des joueurs du match des étoiles en 1976 et en 1980, et a fait partie de l’Équipe Canada lors du tournoi de la Coupe du Canada en 1976.
  • Mme Bernadette Smith, qui est principalement connue pour son engagement dans la quête de la justice pour les femmes et les filles autochtones disparues ou assassinées du Canada. Elle est chef de file dans sa communauté comme dans tout le Canada.
  • Mme Susan Thompson, la première et la seule femme à avoir occupé le poste de maire de Winnipeg. C’est sous sa direction que la ville de Winnipeg a traversé sa crise la plus grave en 100 ans, les inondations de 1997. Elle a également été la première femme consule générale, au Consulat du Canada à Minneapolis, et elle est la présidente fondatrice et présidente et directrice générale de la University of Winnipeg Foundation.
  • M. Wanbdi Wakita, chef spirituel Dakota, survivant des pensionnats indiens et ancien combattant de la Princess Patricia’s Canadian Light Infantry, ayant participé à une mission de maintien de la paix en Europe. Plus récemment, il a passé plus de 30 ans à travailler en tant qu’aîné dans les prisons fédérales, provinciales et territoriales et a consacré sa vie à l’enseignement et à la réparation de la relation entre les peuples autochtones et non autochtones.

Les récipiendaires sont choisis par un conseil consultatif indépendant qui évalue toutes les nominations, puis recommande chaque année un maximum de 12 candidats au chancelier. Une fois qu’ils sont décorés de l’Ordre, les membres peuvent accoler les initiales O.M. à leur nom durant toute leur vie.

Cette année, la cérémonie de remise des insignes de l’Ordre du Manitoba aura lieu le 7 juillet au Palais législatif du Manitoba.

Personne-ressource : ?M. Dwight MacAulay, secrétaire, Conseil consultatif de l’Ordre du Manitoba,
204 945-3939.